La cohabitation intergénérationnelle solidaire :

Un dispositif personnalisable d'habitat partagé, encadré depuis 2018 par la Loi Elan

Qu’est-ce que la cohabitation intergénérationnelle solidaire ?

La cohabitation intergénérationnelle solidaire repose sur l’échange volontaire entre deux personnes qui s’entraident et partagent des temps en commun.

Il s’agit d’un dispositif sur-mesure, avec deux formules types adaptées selon les besoins de chacun. Ce dispositif est encadré depuis 2018 par la Loi Elan et régit par un contrat.

Le binôme est accompagné tout au long des étapes par une structure locale spécialisée.

schema de la cohabitation intergénérationnelle solidaire

Un cadre légal pour une forme d’habitat partagé

Le principe de cette forme d’habitat partagé est simple : mettre en contact une personne de 60 ans et plus avec un adulte de moins 30 ans, pour cohabiter et s’entraider. C’est en ces termes que la Loi Elan synthétise l’existence de la cohabitation intergénérationnelle solidaire. C’est une solution avantageuse :

pour les séniors : qui ont quelqu’un avec qui partager et discuter

pour les jeunes, qui peuvent être logés et bénéficier d’un lien enrichissant

La relation entre le sénior et son cadet est solidement encadrée juridiquement par le contrat de cohabitation intergénérationnelle solidaire. Une charte s’applique aux structures accompagnant la mise en place de la cohabitation.

La loi Elan : un encadrement législatif pour cette formule d’habitat partagé

Depuis 2018, la Loi Elan régit les conditions d’accès et de pratique de la cohabitation intergénérationnelle solidaire.
Découvrez sur cette page tout ce qu’il faut savoir sur le cadre légal de cette forme d’habitat partagé entre jeunes de moins de 30 ans et séniors de plus de 60 ans.

La cohabitation intergénérationnelle solidaire

Une démarche sécurisée et sécurisante

Une solution personnalisable

Une présence au quotidien

L’encadrement d'un contrat

L’accompagnement d’une structure locale

Une cohabitation qui repose sur un contrat personnalisé

Chaque situation est unique, chaque cohabitation est tissée sur-mesure, en fonction des personnalités et des attentes de chacun. La relation entre le sénior et le jeune est encadrée par un contrat personnalisé, élaboré à partir de deux formules types, toujours adaptées selon les situations :

Formule conviviale

Formule solidaire

“Grace à la démarche professionnelle de la structure Le Paris Solidaire expérimentée depuis 2004 je me sens accompagnée”

Marie-Agnès, 75 ans, Besançon

Vivre avec l'esprit de convivialité et d'entraide

Qui peut s’engager dans la cohabitation intergénérationnelle solidaire ?

Tout étudiant ou personne active de moins de 30 ans et toute personne de 60 ans et plus, qu’elle soit locataire ou propriétaire de son logement, peut bénéficier de ce dispositif. S’il s’agit d’une location – y compris dans un logement social – l’accueillant doit simplement informer son propriétaire, sans avoir besoin d’autorisation.

cohabitation intergénérationnelle engagement
Binôme de cohabitation intergénérationnelle

Quel peut être un "menu service" ?

Un « menu service » peut prendre la forme d’une présence bienveillante du jeune en soirée, dans le respect de la vie privée de chacun. Cette présence ne se substitue pas aux services d’aide à domicile ou de soins à la personne.
Il s’agit de petits coups de main :

  • Aller faire une course
  • Fermer les volets
  • Réchauffer un repas
  • Sortir les poubelles, … etc.

Ils ne doivent pas être similaires à une prestation régulière, réalisée soit par prestataire, soit par l’emploi direct ou en mandataire d’un salarié à domicile.

Mon projet : un accompagnement durant toute la durée de la cohabitation par une structure locale

Menu
Call Now Button