1. Accueil
  2. Actualités
  3. L’habitat partagé selon Cohabilis

L’habitat partagé selon Cohabilis

Dans le Réseau Cohabilis, l’habitat partagé est entendu largement. Il ne se limite pas à une formule ou un cadre juridique donné. En effet, en dehors du simple partage de lieux de vie communs, les membres du réseau Cohabilis accompagnent des dispositifs solidaires au niveau d’un logement – cohabitation solidaire intergénérationnelle, cohabitation solidaire avec les réfugiés, etc. – ou d’un bâtiment collectif – habitat inclusif, résidence intergénérationnelle dans le parc social, jeunes en résidence autonomie, etc. Il inclut les innovations sociales liées à l’habitat.

Edwige et Léa, en cohabitation intergénérationnelle.

Quels sont les grands principes des habitats partagés mis en place par les structures membres Cohabilis ?

Les structures membres Cohabilis s’appuie sur trois principes essentiels :

  • Créer un lien solidaire dans et par l’habitat. Sur tout le territoire, les structures membres de Cohabilis proposent de créer des liens conviviaux au sein de différents modes d’habitat: individuels, groupés, privés ou au sein du parc social, sociaux médico-sociaux…
  • Favoriser l’entraide entre les personnes. Par entraide, nous entendons des échanges réciproques et non lucratifs : par exemple, du temps contre un logement, des petits services ou des animations d’ateliers numériques contre un logement. Qu’il s’agisse, par exemple, du logement d’un senior propriétaire dans le cas de la cohabitation intergénérationnelle solidaire, de l’habitation par un jeune d’une résidence autonomie  ou de l’habitation de seniors fragiles, de jeunes et de familles dans un habitat inclusif, l’entraide est un état d’esprit qui suppose une attention à l’autre. Le projet global est de solliciter ou construire une capacité d’ouverture, de sollicitude et de tolérance entre individus. L’entraide ne réside pas uniquement dans l’échange de coups de mains ou de temps de présence rassurant contre un habitat.
  • Prendre en compte et participer à accompagner des situations de vulnérabilité, pérennes ou temporaires. Les dispositifs d’habitat partagé accompagnés par les structures membres visent souvent pour parties des personnes vulnérables (comme des personnes âgées avec une perte d’autonomie, des personnes en situation de handicap ou des jeunes dans le besoin).

    Cependant, Cohabilis s’accorde à considérer que la notion de vulnérabilité n’est pas un critère suffisant pour caractériser des liens sociaux conviviaux et attentifs au sein de l’habitat, l’attention et l’aide pouvant intervenir auprès d’un voisin sans que celui-ci soit dans une situation de vulnérabilité
    Point positif, ce projet global s’inscrit dans une mutation des modalités d’engagement des jeunes, qui trouvent justement davantage de sens à s’investir dans des dispositifs variés, temporaires et moins institutionnels que les partis politiques ou les syndicats .

    L’objectif étant donc de créer un lien solidaire dans et par l’habitat, de favoriser au maximum la cohésion sociale et l’entraide entre ces personnes qui ont choisi de vivre ensemble. C’est aussi la volonté de donner envie de participer à l’accompagnement des situations de vulnérabilité, comme les personnes en situation d’handicap ou les personnes âgées en perte d’autonomie par exemple.

Quels sont les avantages de l’habitat partagé ?

  •  Moins de solitude subie, de la convivialité,
  •  De l’entraide et une attention bienveillante au quotidien, en particulier pour les personnes vulnérables
  • Le cas échéant, une réduction de l’impact carbone par la mutualisation des espaces ou l’utilisation des pièces vides
  • L’accès à un logement confortable pour les jeunes

Menu
Call Now Button