1. Accueil
  2. Actualités
  3. Étude CNAV : Cohabitation intergénérationnelle, quels leviers de développement ?

Étude CNAV : Cohabitation intergénérationnelle, quels leviers de développement ?

La cohabitation intergénérationnelle est une solution solidaire qui séduit de plus en plus les seniors. En effet, ce mode d’habitation facilite le vieillissement à domicile, plébiscité par plus de 80% des seniors. La cohabitation intergénérationnelle comble également le manque de logements significativement en-dessous des prix du marché pour les étudiants. Enfin, ce mode d’habitat partagé contribue au bien-être de tous. Il permet de recréer du lien, de la cohésion sociale et de lutter contre l’isolement des jeunes et des seniors (souvent retraités).

C’est dans ce contexte que la CNAV (Caisse nationale d’assurance vieillesse) et Cohabilis ont signé en 2019 une convention afin de trouver les moyens de développer le dispositif en France.

Une étude réalisée par Cohabilis pour la CNAV

L’étude a été réalisée par Cohabilis, avec l’appui de deux consultants externes. Le pilotage collégial de l’étude a été assuré par la la CNAV, la CNAF, la DGCS, la DHUP, l’USH ainsi que Paris Habitat. Elle vise à identifier les leviers de développement de la cohabitation intergénérationnelle solidaire et les leviers de ce développement.

 

Télécharger l’étude Cohabitation intergénérationnelle solidaire : quels leviers de développement ? publiée dans la collection Action sociale de la CNAV.

Quelques leçons de l’étude

Plusieurs grands axes de travail ont été identifiés. Il convient d’affiner la segmentation des publics seniors ayant un appétence pour le dispositif (on en retient 3). En fonction de cette connaissance, le “nettoyage” des concepts d’offre, une communication adaptée à chaque cible, et l’adaptation systématique des parcours des bénéficiaires (“parcours clients”) aux cibles devront être mis en place . Nous identifions notamment clairement les moments de “clés”, ceux qui impliquent une attention particulière pour transformer l’essai – étant entendu, néanmoins, que l’ouverture de son logement à un jeune implique très souvent un temps de décision assez long, et il demande une présence, une réassurance de part des structures de terrain. Il faudra également accroître la structuration et la fluidité d’une démarche qui donne sa place à tous les canaux de “conquête” : prescripteurs (enfants des plus de 80 ans notamment), réseau de partenaires locaux, inscription en ligne, téléphone (plus web callback)… Comme c’est le cas beaucoup de modèles actuellement, c’est par une approche “omnicanal” que nous parviendrons à développer, et non avec des offres 100% numériques (sachant que de 40 % des 70 ans et plus n’utilisent pas internet). Enfin, il est apparu évident qu’il fallait agir sur le levier économique

Les premières suites de l’étude

Pour aller dans ce sens, Cohabilis a déjà mis en œuvre deux actions :

  • La réalisation d’une étude sur l’impact et le modèle économique de la cohabitation intergénérationnelle solidaire. L’étude implique au Comité de pilotage l’AGIRC ARRCO, la CNAV, la CNAF, la MFP et AG2R (partie Institution de prévoyance). 3 chercheurs en économie du logement, de la santé et du lien intergénérationnel sont mobilisés sur 12 à 18 mois, ainsi que le Cabinet Ellyx.
  • Le lancement d’une expérimentation 2020-2021 sur le territoire de la CARSAT Rhône Alpes, la CARSAT Aquitaine et la CARSAT Pays de la Loire. La CNAV finance largement cette expérimentation impliquant 11 structures et coordonnée par Cohabilis. Les CAF locales sont également impliquées, sous la supervision de la CNAF.

Lancement d’une expérimentation avec la CNAV et la CNAF sur 3 régions

Prenant acte des résultats de l’étude, la direction nationale de l’action sociale de la CNAV a proposé à sa Commission d’action sanitaire et sociale du mois de juillet 2020 puis au Conseil d’administration d’expérimenter avec quelques Carsat volontaires un forfait cohabitation intergénérationnelle et solidaire pour soutenir dans des territoires pilotes la promotion de la cohabitation intergénérationnelle au travers de la mise en place d’actions de communication des caisses de retraite en direction de leurs assurés et de la prise en charge d’une partie des coûts qu’acquittent les retraités au titre de l’accompagnement par une association.

Il a été proposé que l’expérimentation soit conduite sur les territoires de certains départements de trois caisses régionales : Carsat Pays de la Loire, Carsat Rhône Alpes et Carsat Aquitaine à compter de l’automne 2020 jusqu’à l’automne 2021 avec la participation des associations adhérentes à Cohabilis en lien avec les CAF des territoires retenus. Le déploiement et le suivi de cette expérimentation est piloté par la CNAV, les Caisses régionales de l’Assurance retraite, la CNAF et les CAF des territoires pilotes.

Retrouvez ci-dessous de la présentation de l’étude réalisée lors du webinaire du 30 septembre 2020

Avec Catherine Lachaussée, Responsable du Pôle offre de services et parcours, Direction nationale de l’action sociale de la CNAV, Alexandra Tschens, Chargée de mission habitat, Direction nationale de l’action sociale de la CNAV, Eric Colucci, Responsable innovation régional de la CNAV Ile-de-France, Joachim Pasquet, Directeur, Cohabilis.

 

 

 

Menu
Call Now Button